Les activités des enfants

Mon enfant ne veut pas faire de sport

Pourquoi mon fils ou ma fille n’est pas sportif (ve)

L’activité physique d’un enfant est indispensable pour sa bonne santé physique, sa socialisation et son psychisme. Mais pour être bénéfique, elle doit bien sûr lui être synonyme de plaisir, d’enthousiasme et d’envie. Or certains enfants n’aiment pas le sport. Comme nous, les enfants peuvent être naturellement moins sportifs que d’autres. Ils peuvent aussi être plus enclin à un type de sport selon leurs aptitudes physiques et leur personnalité. Rien n’est à négliger. Il y’aura forcément dans la large palette sportive qui s’offre à nous, l’activité qui lui conviendra.

Si l’enfant n’aime pas le sport et/ou le refuse, il est nécessaire d’en comprendre les racines et donc les causes. Il faut peut-être également se remettre nous-mêmes en question.

Comprendre le refus de faire du sport

La pression : Pour lui donner l’envie a un enfant de faire un sport, laissons la compétition de côté.

La pression à la performance ne fera que l’angoisser, pensons plaisir ! Et bien sûr évolution par la suite si tel est son souhait !

A l’inverse aussi, un challenge trop simple et répétitif dans le temps pourrait le lasser et le démotiver.

Le sport inadéquat : choisir le bon sport pour votre enfant le valorisera. En effet, s’il n’aime pas le sport, une discipline inadéquate pourrait lui faire perdre confiance. Il ne se sentira pas suffisamment à la hauteur ou malhabile. Ou pire, il aura l’impression d’être sous-estimé et rejeté par les autres.

Sa personnalité, son tempérament et son âge détermineront aussi ses choix. Ils l’orienteront vers un sport d’équipe ou individuel, de combat, athlétique ou d’endurance… Hopinoy vous propose un petit test pour vous aider a découvrir les sports qui pourraient lui convenir.

Savez-vous qu’entre 6 et 9 ans par exemple, l’enfant évalue mieux la vitesse des objets? Mais il appréhende moins leur trajectoire et les détails globaux ? Sa prise de décision et son attention sont encore fragiles, les instructions doivent être concises et les exigences adaptées.

N’oublions-pas son choix et respectons-le ! Lui seul en est l’acteur !

Tester plusieurs sports est de nos jours accessible, privilégiez cette pluralité afin de l’aider a faire son choix. Si l’enfant n’aime pas le sport, il faut prendre le temps de tester différentes activités. Il est aussi reconnu par différentes études qu’une variété d’activités physiques améliore les performances globales, dont l’habileté motrice.

Le manque de soutien, de dialogue et d’encouragements. Peut-être ne sont-ils pas assez expressifs ou nombreux de notre part ? Donnons-lui confiance et envie, sans choisir à sa place !

Notre enfant est plutôt du genre rêveur? Il nous faudra éviter de céder à ce qui pourrait devenir un cercle vicieux . Cela lui serait au final pénalisant. Il est bon de lui donner un cadre quotidien. Il a besoin d’une régularité et une certaine discipline à respecter, incluant son activité extra-scolaire.

Les solutions pour l’encourager a une pratique sportive

Bonne humeur et coopération parents-enfants ! Si votre enfant n’aime pas le sport, c’est la solution pour qu’il change d’avis. Il est important d’habituer notre enfant à être actif dès son jeune âge et de partager avec lui ces moments sportifs!

  • N’insistons pas si notre enfant ne souhaite pas faire un type de sport. Privilégions le dialogue et trouvons avec lui le sport qui lui conviendra le mieux selon les critères cités plus haut.
  • La pratique sportive peut aussi se faire en famille, joie et bon temps pour lui donner envie, l’air de rien !
  • Pensons plaisir et jeu avant tout et ne lui mettons pas de pression inutile.
  • Le sport est un excellent moyen de forger son caractère. Il lui permettra de dompter l’échec pour le relativiser et aller de l’avant. Domptez avec lui certains déboires possiblement rencontrés, rendez le plus fort !
  • Familiaux ou individuels, privilégiez les moments en extérieur à la télévision et autres technologies.
  • Allons ensemble à pieds faire des courses. Encourageons-le à nous aider à sa hauteur dans certaines tâches ménagères, afin de le rendre actif au quotidien. Le but étant de le transporter dans une dynamique positive.
  • De plus, si vous-même faites du sport, cela lui donnera l’exemple ! 

Entre copains c’est encore mieux !

Proposez à son entourage de l’accompagner dans cette pratique et créez un engouement ! De plus Hopinoy est là pour vous aider à gérer les allers et retours !Bon point car ce n’est pas la diversité des activités sportives qui manque, et mixtes de plus !

Il ne faut pas hésiter à expliquer à nos enfants la nécessité d’une activité sportive pour leur bien-être. Si l’enfant n’aime pas le sport , lui montrer que c’est aussi un moment de partage et de jeu pourrait le faire réfléchir.
S’il est parfois difficile de s’y mettre, c’est aussi un défouloir qui apaise et devient vite positivement addictif. Il aide aussi à vaincre la timidité. C’est l’occasion de se créer un nouveau cercle amical dans une même passion à partager.

Les enfants veulent s’amuser avant tout, attention alors au bon choix de l’activité et au coaching dispensé. Encourageons-le, valorisons-le, intégrons l’activité physique à son quotidien. Mais surtout, inutile de le forcer à un sport qui ne lui conviendrait pas.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *