Mon enfant ne range rien !

Le dilemme de tous les parents !

Bon, soyons francs, le ménage n’est pas l’activité la plus marrante du monde ! Ni pour nous, ni pour eux !

Comme tout apprentissage, il faudra du temps, de la persévérance, de la patience et pas mal de psychologie !
On sait aussi que le désordre permet en partie à l’enfant de s’approprier son espace. Il paraîtrait même que les personnes désordonnées auraient une grande créativité et seraient d’une intelligence supérieure !? Ça, c’était pour nous remonter le moral !

Il va falloir alors donner de bonnes habitudes à son enfant pour le rangement, et ce, dès son plus jeune âge, et de se dire avec un peu de recul, qu’un chez-soi digne d’une vitrine de magasin manque un peu de vie !
Notre ambition est qu’ils nous aident spontanément au quotidien et qu’ils deviennent ordonnés sans avoir à répéter, répéter, s’énerver, répéter… ! Et tout cela aussi pour leur bien et pour leur vie future !

Voici quelques astuces !

L’organisation du lieu de vie pour nos enfants

On aide son enfant aux tâches ménagères en optimisant l’organisation de la maison. On prévoit des meubles à sa hauteur et des rangements faciles, comme des bacs, des meubles bas ou des paniers de rangements. On regroupe les affaires par catégories et on utilise des étiquettes afin de tout identifier, également les tâches à faire…
On pense à se mettre à la taille et à la place de son enfant en utilisant des marchepieds et des emplacements faciles d’accès pour qu’il puisse nous aider aisément. On lui facilite les choses !

Les taches à attribuer à nos bambins en fonction de leur âge

Il est primordial de « l’éduquer « tôt au rangement, soit dès qu’il commence à déranger ses affaires !
On fait avec lui le lit, on débarrasse l’assiette ensemble, on jette un papier à la poubelle, On range le jeu utilisé avant d’en sortir un autre, on lui montre, on lui explique, on instaure des routines et des rituels de vie.

Il est bien évident, qu’en fonction de l’âge de l’enfant, les tâches possibles ne seront pas les mêmes  ! C’est un apprentissage progressif.
On commence par montrer et expliquer, on lui propose des choix (tu commences par ranger les poupées ou les livres ?), on le fait avec lui au début en respectant une consigne à la fois pour une meilleure assimilation.

Jouer à ranger !

Le rangement peut aussi être ludique ! On se chronomètre, on lance des défis, on joue aux questions-réponses, on met de la musique ! Les enfants adorent cela et se prennent vite au jeu !
On peut aussi formaliser les règles de la maison sous forme de tableau telle une super Nanny bis ! Et dédramatiser en réorganisant les piles à ranger pour ne pas le décourager !

S’il renverse quelque chose, inutile de crier ou le gronder, cela peut arriver à tous, on l’aide plutôt au début à nettoyer et à réparer son erreur.
Les tâches ménagères ne doivent pas être synonymes de conflits, on l’aide sans faire les choses à sa place, en le rendant autonome et fier de lui.

On évitera bien entendu tous produits toxiques et on surveillera notre bout de chou !
Une fois les réflexes acquis, le rangement sera devenu pour lui une habitude et une norme ! Pari lancé ?

Il faut cependant penser à être un peu souple et accepter qu’il y’ait parfois du désordre, notamment lors d’un jeu. Un espace de désordre délimité peut être concédé un temps.

Mais lui apprendre à ranger, c’est assurer la sécurité de tous, renforcer l’autonomie de votre enfant, son sens du devoir et de la rigueur et lui transmettre le sentiment d’être utile.
Et c’est aussi assurer son bien-être, car c’est certain, on dort toujours mieux dans une chambre bien rangée, l’esprit apaisé !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *