Mon enfant n’aime pas l’école

Certains enfants n’aiment pas l’école en soi, ou refusent de s’y rendre.

Que faire ? Et Pourquoi ?
Les causes diffèrent selon les sections concernées.

La Maternelle

La première rentrée des classes est synonyme de grande pression nouvelle pour un enfant et le début d’une nouvelle étape dans sa vie. C’est bien sûr surtout une première séparation souvent déchirante, tant pour l’enfant que pour les parents.

Il arrive que les parents davantage même stressés que l’enfant, transmettent sans le vouloir cette angoisse. La chose à faire alors en premier lieu est de DEDRAMMATISER cette étape et de rassurer votre enfant.

L’ECOLE EST UNE CHANCE, présentez-le comme cela. Une double chance même ! On y apprend plein de choses et on rencontre plein d’autres enfants, comme nous l’explique le pédopsychiatre, Philippe Duverger.

Primaire et secondaire

Plusieurs facteurs, à gérer plus ou moins facilement, peuvent expliquer les causes de ce refus scolaire.

Le caprice de l’enfant, est à régler en famille et à gérer rapidement.

Les peurs, elles sont possiblement nombreuses (peur des autres élèves, de l’échec, de décevoir, peur du corps enseignant…). L’enfant peut alors par ces peurs saboter sa scolarité pour ne pas prendre le risque les vivre. Il faut alors rassurer son enfant et dialoguer avec lui en toute simplicité.
Il est important d’accueillir sa parole et d’accepter sa peur. Lui en parler vous permettra de la désacraliser “je comprends ta peur d’échouer mais échouer n’est pas grave. On apprend aussi par l’échec !”.

L’angoisse est un stade supérieur à la peur car elle est plus difficile à définir, à matérialiser.
Cette angoisse peut devenir paralysante, on parle alors de phobie scolaire.
L’enfant se sent tétanisé, est même parfois physiquement malade, il peut somatiser au moment de franchir la porte même de son établissement.

Comme pour la peur, l’aide rapide d’un psychologue ou une consultation pédopsychiatrique sera souvent utile afin que cette situation rentre dans l’ordre et ne perturbe pas l’enfant dans son avenir scolaire puis professionnel.
Elodie se confie: « J’avais peur d’aller au collège, une peur indescriptible et si douloureuse, incontrôlable. Une vraie phobie s’est instaurée et il est vrai qu’à aujourd’hui 35 ans, il m’arrive encore de ressentir cette angoisse terrible, notamment lors d’une nouvelle embauche ou plus jeune, lors de périodes d’examens auxquels je ne m’étais pas présentée par phobie scolaire, alors que j’avais étudié nuits et jours ! Je reste traumatisée de cela, même si je tente à présent de relativiser et de me faire violence. Cependant, j’ai loupé mes examens par pure phobie et c’est un réel gâchis. Je ne pensais pas que ces angoisses scolaires auraient eu de telles incidences sur ma vie professionnelle et mon avenir».

Autre cas de figure grave qui n’est malheureusement pas à exclure : le harcèlement à l’école.

C’est pourquoi il est important d’observer le comportement de votre enfant, de dialoguer avec lui et d’être réactif.

Ainsi des élèves décident de ne plus apprendre en se cachant derrière « la facilité internet », où, en tapant un mot, ils pensent pouvoir tout connaître. “A quoi bon alors apprendre ” se disent-ils ?!
Ils rentrent alors dans l’illusion d’un savoir et le danger d’une déscolarisation progressive.
Il est bon de leur rappeler que l’école est aussi globalement un terrain d’épanouissement, un moyen de prendre du plaisir à apprendre, et d’aller à la rencontre des autres. Se forger ainsi sa personnalité, se sociabiliser et grandir pour affronter l’avenir.

Rappelons-le, l’école est une chance et non une menace.
Il faut éviter de dramatiser les rentrées scolaires et ne pas rajouter de l’angoisse parentale à celle possible des enfants.
Aussi, en cas de difficultés, certaines solutions sont possibles : adaptation/orientation, aménagements scolaires, un accompagnement personnalisé de l’enfant…

Il faut lui parler et l’écouter, sans le culpabiliser. Lui faire retrouver du plaisir. Et si cela persiste, n’hésitez pas à consulter un pédopsychiatre ou un psychologue scolaire pour faire le point et comprendre ce qui se passe, ils sont là pour nous aider.

Bonne rentrée des classes à tous !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *