Marelle ou tablette ?? Faites vos jeux !

Les enfants peuvent ils revenir à des plaisirs simples et ludiques de la génération X ?

A l’heure où les enfants ne peuvent généralement plus se passer de smartphones ou de tablettes, peuvent ils encore jouer comme les anciennes générations?

On sait pertinemment que les enfants d’aujourd’hui sont plus axés sur la technologie et vivent avec leur temps, mais si l’on revenait un peu aux basiques qui nous rendaient aussi très heureux ?!
N’y aurait-il pas une possibilité de mix entre ces 3 générations ?

Cette réflexion pourrait paraître « vieille France », mais n’est ce pas une grosse perte ?

La disparition des “classiques” n’est elle pas dangereuse ?

Aujourd’hui, un enfant de 5 ans sait manier la tablette comme la génération X à 40 ans !
Il ne peut quasiment pas vivre sans cette dernière, ni le smartphone de ses parents… et s’il n’en possède pas, il est en sorte la risée de sa classe ! D’où aussi une certaine pression sociale…

A l’école, on apprend de nos jours parfois aux enfants comment tracer un angle ou un segment directement via un écran ou sur tablette. Ils n’utilisent plus une règle, un rapporteur et un crayon !
Au collège, les exposés doivent être, de plus en plus souvent, écrits via ordinateur et peu importe si la maîtrise de la calligraphie n’est malheureusement toujours pas optimale.

Aux Etats unis dans certains états, les enfants n’écrivent plus avec un stylo.  Ils ont alors de plus en plus de mal à former leurs lettres. La raison est le manque de musculature de la main…

Evidemment, la société évolue, la technologie aussi, et il n’est pas question de s’en plaindre ! Le fait de pouvoir s’informer en deux clics est extraordinaire !
Mais cette supra technologie n’isole-t-elle pas au final aussi les enfants au lieu de les réunir ?

Le risque d’isolement et de déshumanisation

L’exemple des réseaux sociaux est une bonne référence actuelle.

Ainsi, pour exemple, à l’anniversaire d’un ami de son fils, Lucie a pu remarquer que la plupart des enfants étaient hypnotisés davantage par leur téléphone, les profils amis Facebook (souvent inconnus), plutôt que par les copains qui les entouraient. Ont ils conscience de l’amitié pure, vraie ?
Obnubilés par leurs applications, isolés dans la virtualité et sans dialogue entre eux, ils en avaient oublié ce qui était pourtant leur réalité propre : leur entourage direct, réel, le moment présent !

Finalement on peut parler de déshumanisation chez nos enfants ?

Intéresser l’enfant au toucher, au réel

Il en est de même à l’école pour l’usage quasi inexistant désormais du dictionnaire. Google le remplace largement.
Pourtant, Magali, professeur des écoles a pu s’apercevoir en leur faisant découvrir l’existence de notre cher Petit Robert, que certains enfants y prenaient goût et le transformaient même en jeu !
Ainsi, un mot à chercher était donné et le premier enfant qui trouvait la définition dans le dictionnaire avait gagné ! Il lisait la définition à haute voix et le débat entre enfants était ouvert ! Chacun expliquait sa compréhension du mot et ces échanges étaient plutôt sympathiques pour tous !
Un enrichissement et la découverte paradoxale d’une sorte de modernité pour eux au final !

Un autre exemple de reconnexion à la réalité peut passer par des activités en “FabLab”. Ainsi l’enfant va pouvoir dessiner, transférer son dessin sur  un logiciel de dessin assisté par ordinateur puis le concrétiser via une machine: fabrication d’autocollants, de personnages en bois,  de badges… Il utilisera alors du papier, des ciseaux, de la colle…

C’est une façon d’allier virtuel et réel.

Il est donc possible de faire partager à nos enfants, les valeurs de la génération X qui peuvent nous tenir à cœur.  Visionnaire ?!

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Hopinoy, par ses services, permet de mettre en relation les parents dans un esprit d’entraide et pour élargir leur réseau et celui de leurs enfants, par des activités communes.

La vraie vie en somme !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *