Grands-parents 2.0, petits enfants : qu’est ce qui change ?

En quelques décennies, le rôle des parents a nettement évolué. La charge de travail, les déplacements quasi obligatoires pour se rendre sur les lieux de son emploi modifient vraiment la donne. Le père et la mère sont moins présents. Les grands parents semblent donc être la solution adéquate pour pallier cette absence des géniteurs..Sauf que…Papi et Mami eux aussi ont évolué et ont d’autres occupations ! Ils sont moins disponibles, ont leurs propres vies…. On peut donc se demander, en considérant les relation grands-parents 2.0 ( dernière version ) -petits enfants : “qu’est ce qui change ?”

Le leitmotiv des seniors pendant le confinement  était le suivant. “ Mes petits enfants me manquent”, mais de fait, ils ont super bien géré tout ça grâce à la technologie ! Ils sont capables de skyper, ils utilisent teams, bref, la relation grands parents /petits enfants a été parfaite pendant deux mois en distanciel ! Elle s’est même renforcée ! Les plus âgés d’entre nous se servent de nos jours parfaitement bien des outils technologiques…grâce justement souvent à leurs petits enfants. Des liens différents sont en place…

Grands parents 2.0 et petits enfants : une nouvelle donne

Les nouveaux seniors : leur profil

Les nouveaux grands parents n’ont que peu à voir avec nos “anciens modèles”. Les seniors sont certes souvent plus âgés ( on a des enfants de plus en plus tard ) mais leur espérance de vie a largement augmenté.

Ils appartiennent à la génération des baby-boomers et ont pris l’habitude d’avoir une vie personnelle fort remplie. Ils travaillent encore peut-être, vont à la salle de sport, au cinéma ( bon, c’était plus avant COVID mais il reste quand même des activités ). Les grands parents, version 2.0, en 2020, partent en vacances avec leurs amis, sortent et font la fête. Mami enfile volontiers un jean en cuir et fait encore de la moto. Papi joue sur sa console et chatte régulièrement. Les deux achètent sur Amazon et utilisent Le boncoin.  Du coup, ils sont largement moins présents pour garder la progéniture de leurs propres enfants et notamment en période de vacances. Et c’est un choix personnel. Le résultat ? Beaucoup de parents mettent leurs enfants en centre aérés ou les inscrivent à des stages sportifs par exemple pour les occuper.

Grands-parents 2.0, petits enfants : une nouvelle complicité

Du fait de leur moindre disponibilité, la relation grands parents/petits enfants paraît renforcée. Les plus jeunes sont vraiment en attente de ces rencontres ponctuelles. Ne l’oublions pas : il est passé le temps où on grandissait, étudiait et travaillait toujours au même endroit. Désormais on intègre un poste n’importe où en France, voire à l’étranger. Et on bouge !

Les grands parents se trouvent donc largement éloignés géographiquement de leur descendance. Ils ont pu aussi choisir eux-mêmes de se poser pour leur retraite à Miami ou à Tahiti ! Quelle fête alors pour les petits d’aller passer quelques jours chez Papi et Mami ! Ils entretiennent de toute façon avec eux une relation particulière et exclusive. Ils leur téléphonent souvent, skypent, les sollicitent en cas de problème, beaucoup plus que leurs parents !

Les grands-parents 2.0 ne sont plus les Papi-Mami qui font des confitures et racontent des histoires. Ils ont décidé aussi de profiter des belles années qui leur restent sans se mettre à nouveau des bambins dans les pattes ! L’assistance à parents surchargés, c’était avant ! Maintenant les seniors peuvent être des guides dans le développement personnel, voire professionnel de leurs petits enfants. 

Les grands parents vont par exemple initier jeunes garçons et petites filles à des occupations sportives, scientifiques…  Ils sont capables aussi de supporter financièrement des frais imprévus de leur descendance. Leur coup de pouce est toujours le bienvenu ! Ils sont ainsi acteurs à part entière dans la famille. 

 Enfin, plus patients, plus disponibles également, ils vont s’investir dans des activités qu’ils refusaient à leurs propres enfants.

Grands parents 2.0, petits enfants : leur rôle aujourd’hui ?

Malgré les bouleversements économiques, technologiques, sociaux…le rôle des grands parents reste quand même de transmettre. Les jeunes affirment à presque 50% que cette transmission est l’objet essentiel de leurs attentes envers eux, comme le souligne cette étude. Les juniors sont toujours impatients de savoir comment tout fonctionnait “avant”, période qui leur semble vraiment aussi lointaine que la préhistoire ! Ils aiment aussi connaître les errances et les “fautes” de leurs parents quand ils étaient plus jeunes ! Ils sont ainsi l’impression d’être plus proches d’eux. 

Dans cette même étude on s’aperçoit également que les enfants sont en attente d’un apprentissage des valeurs et des codes moraux. Respect, amour de la famille, c’est aux grands parents qu’il incombe de véhiculer ces notions et beaucoup moins aux parents semble t-il ! 

Les seniors sont aussi perçus comme étant plus permissifs que les parents ( ils ont grandi dans les années 60 !  ). Ils minimisent souvent donc les mauvais résultats obtenus à l’école et les erreurs de leurs petits enfants. Ils encouragent par exemple leur gourmandise quand les parents sont de plus en plus stricts sur les régimes alimentaires ! En effet, le temps permet à chacun de remettre les choses à leur place. Souvent, donc, les grands parents essaient de “corriger” les erreurs effectuées avec leurs propres enfants, faute de disponibilité ou de recul. C’est le clash avec les géniteurs qui ne comprennent pas ce revirement de situation et n’admettent pas de récupérer des ado trop “cool”après 15 jours passés avec Papi et Mami. 

Pour éviter toute relation conflictuelle d’ailleurs, il est conseillé de maintenir un dialogue ouvert entre tous les protagonistes, petits enfants, parents et grands parents. N’oublions pas que la communication et la transparence sont les maîtres mots au XXI éme siècle !

En conclusion, dans la relation grands-parents 2.0, petits enfants, qu’est ce qui change en 2020, on peut noter avant tout : une évolution des relations humaines en relation avec l’évolution de la société.

Les grands parents choisissent de dire non à leurs enfants ( il existe des baby sitters !). Ils veulent être libres et indépendants. Ils ont déjà pouponné pendant 20 ans, c’est bon ! Ce n’est plus un droit pour un jeune parent de faire garder ses bambins par Mami ! Non, il faut la prévenir, il faut qu’elle s’organise et elle se réserve le droit de dire “non” ! A son tour de se faire plaisir. Cela n’empêche pas que les grands parents se rendent disponibles aussi pour leurs petits enfants ! Qu’ils sont là pour les aider, pour les guider…

Autrefois toutes les générations vivaient dans une même demeure…Les temps ont changé, les familles explosent géographiquement…Elles deviennent monoparentales, sont recomposées…les structures évoluent de façon remarquable…Le rôle de chacun doit donc vraiment être repensé  pour s’adapter à une société où le modèle familial subit actuellement une véritable révolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *