Covoiturage pour enfants en 6 conseils

Covoiturage pour enfants : 6 conseils pour que ça fonctionne !

Un week-end de vacances ! C’est grève des trains. Or les enfants doivent partir ! Mais pas question pour Julie ou pour Tom de rester à la maison ! Les parents sur les quais (on l’a bien vu dans les média) prennent le problème à bras le corps ! Le covoiturage pour enfants s’organise spontanément  dans la gare. C’est l’avenir cette entraide, c’est évident. Il faut juste savoir comment la faire fonctionner au mieux dans le partage de trajet.

C’est aussi la solution au casse tête permanent des sorties extra scolaires des enfants durant l’année. Quelques conseils à mettre en place pour un covoiturage, ( ou carpooling en anglais), parfaitement efficace.

1/ Recherchez les candidats parfaits pour du covoiturage

  • Engagez la discussion avec d’autres parents quand vous déposez vos enfants à l’école. Faites la même chose lorsque vous accompagnez vos petits au cours de danse ou à toute activité extrascolaire. Cela vous permettra d’évaluer rapidement la réceptivité des adultes quant à la mise en place d’un covoiturage pour les enfants. Qui sait ? Peut-être même existe -t-il déjà un groupe que vous pourriez rejoindre !
  • Tournez vous d’abord vers les familles aux emplois du temps similaires au vôtre. Votre enfant va adorer le fait de voyager avec un petit camarade qui vit de l’autre côté de la ville, premier avantage !
    Et vous serez soulagé de vos aller-retour permanents. C’est de fait essentiellement ce que vous recherchez !
  • Inutile de vous focaliser sur des enfants de même âge à accompagner. C’est le trajet et le planning qui priment pour le covoiturage. Ne privilégiez donc pas le côté social, non, c’est votre bien-être que vous visez.

2/ Évaluez bien le nombre idéal d’enfants pour le covoiturage

Ne cherchez pas à optimiser votre nombre de places en voiture ! Il faut adapter le nombre de sièges aux âges des petits que vous transportez, à leurs besoins. Avec de très jeunes enfants en effet, limitez le nombre de passagers !

Deux “grands” de 12 ans sortent sans problème du véhicule. Ils gèrent aussi sans difficulté sac à dos et affaires ! Pas de limite de places pour les ado !  Mais si vous faites du covoiturage avec bébé, pensez que deux petits de 2 ans ont besoin de votre aide. Si vous en entassez quatre dans votre Clio ça va être sportif !

3/ Planifiez le covoiturage pour enfants dans ses moindres détails

  • Utilisez un outil de gestion de l’accompagnement des enfants, plutôt qu’un groupe WhatsApp ou un groupe Facebook, car ils ne vous permettront pas de :
    • parler à une seule personne
    • choisir votre accompagnateur ou le parent de l’enfant que vous vous proposez d’accompagner
    • vérifier l’identité des membres ou de vérifier qu’ils sont correctement couverts par leur assurance…
    • de suivre le trajet de votre enfant
    • de les noter

La partie la plus difficile de tout covoiturage consiste à le maintenir malgré les horaires chargés et en constante évolution de chacun. L’app aide à la bonne gestion de ces évolutions parfois rapides. Téléchargez une appli de covoiturage ! Elle va assurer, entre autres, la parfaite traçabilité du trajet, elle va renseigner sur le sérieux des transporteurs…

  • Définissez votre horaire précis.
  • N’hésitez pas à organiser une réunion avec tous les “covoitureurs” pour faire connaissance ou rencontrez-les un par un
  • Les informations de contact de chacun, tous les numéros de téléphone des parents sont disponibles dans l’app dans la rubrique “Profil” . Il faut pouvoir joindre facilement chaque famille participant au covoiturage. C’est une aide précieuse en cas d’imprévus.

Un exemple : un père se retrouve coincé au travail. Il ne peut se libérer.  Il envoie alors un message aux parents (de son annuaire Hopinoy) via la messagerie de l’appli pour qu’ils sachent qu’il ne sera pas en mesure d’honorer sa promesse d’accompagnement des enfants. Alors un autre parent pourra gérer le transport et le covoiturage des enfants à aller chercher.

  • Envisagez toujours un plan de secours ! Un accompagnateur d’enfants remplaçant doit se tenir prêt en cas de maladie, d’impossibilité de se déplacer. Le mieux: constituer son annuaire de parents dans l’app pour avoir plusieurs remplaçants potentiels!
  • L’app gère les rappels auprès du parent accompagnateur et propose une interface intuitive qui lui permet d’indiquer qu’il a récupéré et déposé l’enfant.

4/ Focalisez-vous sur la sécurité !

  • Il faut impérativement connaître les parents conducteurs responsables du covoiturage pour enfants. Posez des questions, écoutez tous les retours des autres parents, lisez les commentaires dans l’App. Essayez de savoir les antécédents de conduite des chauffeurs. Ont-ils eu des accidents ? Beaucoup ? Si vos questions dérangent, alors laissez tomber le potentiel covoitureur. Il n’a pas à se sentir traqué quand il s’agit de la vie et de la sécurité des autres enfants ! Certaines personnes ne vous plaisent pas ? Ne les engagez pas à participer, l’intuition, ça existe !
  • Assurez vous aussi avant de transporter des enfants que votre véhicule est correctement équipé de sièges spéciaux par exemple, de ceintures conformes… De la même façon, restez concentré quand vous conduisez, ne ramassez pas des objets que l’enfant a fait tomber. 
  • Vérifiez que votre assurance auto couvre bien les transports réguliers avec des enfants. Bref soyez en règle pour le partage de trajets.

5/ Fixez les règles à respecter aux enfants transportés

  • Il peut être intéressant d’attribuer des sièges à chacun pour éviter tout conflit et gagner du temps. 
  • Choisissez vous même la musique qui passera dans votre véhicule ! Pas de tension ainsi. 
  • Précisez aussi les jeux autorisés pendant le transport ( switch…). Attention qu’il n’y ait pas de conflit entre les enfants car certains ont un jeu et d’autres pas !
  • Si les enfants mangent dans la voiture, vérifiez bien avec les parents qu’ils aient une collation à laquelle ils ne sont pas allergiques. 
  • Essayez de limiter le niveau sonore. Il ne faudrait pas que cela soit un handicap à votre concentration. Mais, bon, il s’agit aussi d’enfants…Évaluez votre résistance personnelle aux décibels.

6/ Ne transgressez jamais les règles suivantes !

  • Ne laissez jamais personne interférer avec votre covoiturage ! Grands parents, famille, ne doivent pas vous remplacer, même à titre exceptionnel, sauf si les parents sont formellement avertis ! 
  • Ne soyez pas en retard, vous bloquez tout le monde ! Cela concerne aussi bien l’accompagnateur que le parent de l’enfant accompagné. 
  • Ne demandez pas aux autres parents de réparer vos erreurs. Luc a oublié ses crampons ? Ce n’est pas à vous d’aller les récupérer. C’est à ses parents d’y penser ! 

En respectant ces quelques conseils, le covoiturage pour enfants se fera normalement sans difficulté. Et tout le monde y trouvera son compte ! Votre enfant, vous même, les asso qui sont elles aussi en demande de solutions de transport au niveau local !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *