Comment bien choisir son/sa pédiatre?

On compte actuellement 66,9 pédiatres pour 100 000 enfants de moins de 15 ans en France. Les chiffres indiquent aussi que les jeunes parents se rendent environ une fois par mois en consultation pour leurs nourrissons. Il est donc fondamental de bien choisir son pédiatre. 

Ce choix en effet est vraiment multi-factoriel. Il est lié à vos attentes en premier lieu ! Le professionnel de santé qui va prendre en charge la santé de vos enfants est non seulement un spécialiste mais aussi un être humain qui doit vous rassurer, vous mettre à l’aise…

Commencez vos recherches au troisième trimestre de votre grossesse pour trouver la perle rare…

Essayez de savoir si le médecin accorde assez de temps à ses patients; un minimum de 20 minutes est requis pour s’assurer de son sérieux.

  1. Une des meilleures façons de trouver est de se renseigner auprès des gens de confiance dans votre entourage. Pour établir votre  liste de candidats potentiels, tenez compte de l’emplacement du cabinet du pédiatre, de ses heures d’ouverture. En cas d’urgence, il serait préférable de pouvoir se rendre rapidement sur les lieux. Assurez-vous aussi que le pédiatre accepte de nouveaux patients ! Ce n’est pas toujours le cas !


  2. Essayez de savoir si le médecin accorde assez de temps à ses patients : un minimum de 20 minutes est requis pour s’assurer du sérieux d’une consultation.


  3. Vérifiez ensuite que le cabinet est agréable et met à l’aise, qu’il est accueillant ! De fait, une bonne salle d’attente doit pouvoir proposer jeux et jouets adaptés aux enfants pour faire passer le temps ! Il est rare en effet de rentrer rapidement en consultation…Donc si votre charmante tête blonde est occupée c’est moins stressant pour vous et pour elle.


  4. Un point est également important à considérer : bien choisir son pédiatre c’est aussi connaître votre seuil de tolérance à l’attente. Certains grands pontes vont vous faire “poireauter”systématiquement 3 ou 4 heures pour le rendez-vous..Cela peut valoir le coup pour les cas compliqués..Mais au quotidien ? 


  5. Voulez vous plutôt un homme ( ils sont moins nombreux ) ou un femme ?


  6. Préférez-vous un allopathe ou voulez-vous vous tourner vers un homéopathe ?


  7. Vérifiez l’expérience professionnelle du praticien, ses études, ses lieux d’exercice, milieu hospitalier, cabinet…A-t-il déjà travaillé aux urgences ? En clair, préférez vous une personne expérimentée ou vous sentez vous plus à l’aise avec une plus jeune ? L’avantage des jeunes est peut-être une meilleure connaissance des nouveautés dans le domaine de la néo natalité. Les plus vieux ne l’auront pas forcément.

Aspects humains pour bien choisir son pédiatre

  1. Un point important sera le ressenti après le premier contact et le premier rendez-vous. Avez-vous accroché ? Vous sentez vous en confiance ? N’oubliez pas que ce pédiatre sera votre référence à vous et votre enfant pendant de longues années ! Sans feeling, laissez tomber !


  2. Le professionnel de santé fait-il preuve de douceur et de doigté ? Si, en principe, cette spécialité laisse entendre un intérêt fort pour les enfants, comment s’est il exprimé avec le vôtre ? Le médecin a – t il interagi avec lui? Et comment votre petit a-t-il réagi ?


  3. Son approche du nouveau-né est-elle acceptable pour vous ? Sa philosophie de soins ? Par exemple, il existe de nombreuses méthodes différentes pour aider un bébé à s’endormir et à rester endormi toute la nuit. L’approche «on laisse pleurer», l’approche «on intervient et on câline». Si vous détestez le fait de laisser votre bébé «crier», le praticien en face de vous ne va pas vous convenir ! De la même façon, il doit répondre à vos questions de façon acceptable pour vous ! ( par exemple sur la vie familiale et la gestion du nouveau venu dans le groupe, l’allaitement..)


  4. Le pédiatre sait-il vous rassurer ? A t-il compris comment vous fonctionnez ? C’est le stress au début pour de jeunes parents : votre interlocuteur doit donc rester ouvert, gentil, patient avec vous ! Il peut vous expliquer ce dont votre bébé ( et plus tard votre enfant ) souffre et ne pas sous-estimer votre niveau d’angoisse. Au contraire, il vous rassure, vous conseille ! Par contre, il va aussi vous suggérer de cesser de paniquer dès que bébé a un peu de fièvre !


  5. Il est aussi disponible au téléphone si vous avez besoin d’un conseil et/ou d’être apaisé!  C’est fondamental ce point : ne pas toujours s’adresser à une plate forme mais discuter en direct avec votre pédiatre ! Cela vous évitera souvent d’ailleurs des déplacements inutiles. Un avantage pour vous et pour votre enfant.

Si vous voyez rapidement que le pédiatre choisi ne vous convient pas, n’hésitez pas à en changer ! Si un désaccord intervient dans le temps, c’est la même chose, ne vous sentez pas gêné ! Pensez à vous et votre enfant ! 

Cela étant, il est toujours possible aussi de consulter votre généraliste, même pour un suivi !  Certains médecins sont vraiment parfaits pour prendre en charge la santé des petits et des moins petits ! Et ils offrent aussi l’avantage non négligeable pour certaines d’entre nous, d’être moins chers. Mais n’oubliez pas que le pédiatre est plus performant sur les prescriptions pharmaceutiques… Et peut-être est-il plus sûr de consulter ce spécialiste pour tout ce qui touche à la néonatologie ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.